NON MADAME LA MINISTRE

PAS SUR LE PORT D'ARCACHON
   
Image de synthèse dans le dossier de l'Université    
 
 

Avec la Plaisance il est un poème, ensemble préservons le Bassin d'Arcachon
 
LA MINISTRE EMMANUELLE COSSE S'OPPOSE A L'AVIS DES PLAISANCIERS DU PORT D'ARCACHON
 

La Ministre a fait appel du jugement du 02 juin 2016
 
Le Tribunal Administratif de Bordeaux avait répondu favorablement à la requête de l'Association Plaisance CDROM, associée aux riverains du Petit Port d'Arcachon, dans le jugement du 02 juin 2016, en annulant le permis de construire du Pôle Océanographique Aquitain et en condamnant l'État aux dépens.

Ce jugement n'a pas dû satisfaire les attentes de l'État puisque la Cour d'Appel Administrative de Bordeaux a informé l'Association CDROM que la Ministre du logement et de l'habitat durable, Emmanuelle COSSE, a interjeté appel de ce jugement, sous couvert de la Direction des affaires juridiques de l'environnement et de l'urbanisme.

Après délibération du Conseil d'Administration, l'Association CDROM, associée à une centaine de riverains, a donné mandat à la SCP MATUCHANSKY, POUPOT, VALDELIEVRE, avocat au Conseil d'État et à la Cour de Cassation, pour soutenir, une nouvelle fois, la défense de notre requête.

Pour rappel, le projet de construction d'un énorme bâtiment universitaire sur le quai du Petit Port d'Arcachon va amputer le port d'une parcelle de 4136 m² qui va considérablement réduire la dynamique de l'activité plaisance loisir et professionnelle dans cette zone.

La requête concerne :
- la suppression de 168 places de parking disponibles aujourd'hui pour les plaisanciers du Quai du Patrimoine, du Petit Port d'Arcachon ainsi que ceux usagers des corps-morts de la zone d'Eyrac
- la suppression des sanitaires WC, lavabos et douches utiles aux plaisanciers du Petit Port d'Arcachon
- l'amputation d'une parcelle de 4136 m² appartenant au Port d'Arcachon
- la suppression de l'aire de promenade et de repos gazonnée et fleurie
- la suppression de l'espace jardin aménagé pour les enfants
- la fermeture de la fenêtre paysagère donnant vue sur le port et sur le Bassin d'Arcachon
- la forte dégradation environnementale et architecturale du quartier
- l'impossibilité de création et de développement de toute nouvelle activité nautique sur le Petit Port.

Réduction de la surface du Port d'Arcachon


Limites administratives en 2016 du Port d'Arcachon
 
5  6
          7
                8
   
Projet de modification des limites administratives du port d'Arcachon
 
Le trait noir repéré sur les photos représente la limite de la compétence territoriale du Port d'Arcachon. Les numéros correspondent à des points GPS enregistrés par l'Administration.

La photo du haut montre que les deux parkings, celui aérien et celui semi-enterré, sont implantés dans l'enceinte portuaire, exceptée une douzaine de places proches des résidences de la rue des Marins. Cela signifie, qu'aujourd'hui, les parkings sont à la libre et gratuite disposition des usagers du port d'Arcachon, loisirs et professionnels.

La deuxième photo montre que le périmètre du port est prévu d'être réduit au ras de la piste cyclable devant les traques 5, 6, 7 et 8. Les parkings aérien et semi-enterré des plaisanciers seront alors supprimés, ainsi que les sanitaires situés devant la traque 7, pour faire place à un énorme buiding de 116 mètres de long.

Surface impactée par la construction du POA
 
  5
               6
                           7
                       8
Surface impactée par le projet de construction du POA
 
Le schéma ci-dessus représente :

- en trait rouge la limite actuelle entre la compétence territoriale du Port d'Arcachon (Domaine Public Maritime Portuaire) et celle de la ville d'Arcachon, relevé des points GPS de juillet 2013

- en trait bleu, la surface que doit céder le Port d'Arcachon à l'Université pour que le projet de construction du POA se réalise.

- en trait vert, la construction qui empiète légèrement sur le territoire de la ville d'Arcachon.

- le rectangle gris devant la traque 7, représente les sanitaires WC, lavabos et douches qui seront supprimés

En application de la loi, la construction du Pôle Océanographique Aquitaine (Université et Aquarium) ne peut être acceptée dans l'enceinte portuaire car il n'a aucun lien avec l'activité portuaire ou à son développement. Pour cela, lorsque tous les recours seront purgés, et si le POA se construit dans cette parcelle, le trait bleu virera au rouge et deviendra la nouvelle limite du Domaine Publique Maritime Portuaire du port d'Arcachon. Le projet est donc :

 
Une perte énorme pour le Port d'Arcachon, deuxième port de plaisance de la façade atlantique.

Suppression des parkings, des sanitaires, du jardin d'enfants


Vue aérienne des parkings du Pertit Port d'Arcachon
 
Aucune étude ne figure dans le dossier pour compenser la suppression des équipements nécessaires aux usages portuaires. Le projet va configurer la rue des Marins en espace piétonnier. Nul ne sait où vont se garer les véhicules des plaisanciers. Comment ceux-ci vont-ils pouvoir transporter les agrès nécessaires à la navigation ?

Le CG33 a tout de même conditionné la remise de la parcelle au retour de celle-ci à son usage initial si le POA ne se construit pas.

Construction d'une muraille qui isole la ville de son port


Un énorme bâtiment va isoler la ville du petit port d'Arcachon
 
Ce building va modifier considérablement la silhouette d’ensemble du front de mer d’Arcachon. Il va diminuer fortement la valeur paysagère patrimoniale du quartier. Il va imperméabiliser le champ visuel vers le plan d’eau et l’horizon lointain. Les riverains devront lever haut la tête pour voir le ciel.

Le parking semi-enterré préserve la vue sur le Bassin
cliquez sur les images
   
Le parking surbaissé s'intègre dans l'environnement
 
Le parking semi-enterré du petit port ne pertube pas l'environnement visuel. Il a été conçu avec une surface de plancher sur-baissée de façon à ce que la vue vers le Bassin d'Arcachon ne soit pas occultée par les alignements de véhicules en stationnement. Cette conception coûte moins chère à la collectivité qu'un parking souterrain, est pratique à utiliser et à entretenir, et s'intègre facilement dans l'environnement. Les automobilistes sont très satisfaits de sa conception parce que les véhicules stationnent à l'ombre.

La construction du POA va entrainer également la suppression de l'aire de promenade gazonnée et fleurie. Les riverains ne pourront plus profiter de cet espace nature aménagé de bancs pour se reposer. Or, la rencontre quotidienne de l’homme et de la nature apporte l’agrément utile et nécessaire au bon équilibre de son hygiène de vie. Il est donc utile et nécessaire que cette fenêtre paysagère soit préservée.

Le Tour de France à la Voile faisait escale dans le port d'Arcachon jusqu'en 2002. Des barnums étaient installés sur l'aire gazonnée du Petit Port pour abriter les stands des professionnels. Cette zone pourrait aujourd'hui accueillir des stands du Salon Nautique qui occuperait également l'espace disponible sur le Quai du Patrimoine. Si cette zone est cédée à l'Université, le port perd toute opportunité d'organiser des manifestations liées à l'activité nautique.

Les erreurs ou les mensonges des demandeurs d'ordre ?

Le Conseil Portuaire du Port d'Arcachon
 
Le Conseil Portuaire du Port d'Arcachon a siègé le 14 janvier 2010 sous la présidence de Christian GAUBERT, vice-Président du Conseil Général de Gironde à cette époque.

Il a été annoncé en séance qu'un projet de construction devrait voir le jour sur le Petit Port. Aucune précision n'a été fournie sur l'emprise au sol de la surface des infrastructures à construire, ni sur les modifications à prévoir dans les équipements et usages portuaires. Le Conseil Portuaire a acté l'information mais n'a pas approuvé le projet puisque les membres n'ont pas voté. Le procès-verbal de la réunion ne fait part d'aucune délibération pendant la séance.

Or, le Président du Conseil Général de Gironde affirme à la Commission Permanente du 26 mars 2012, c'est-à-dire deux ans plus tard, dans le discours de présentation du projet de POA, que "le Conseil Portuaire du Port d'Arcachon du 14 janvier 2010 a donné son accord en ce sens, considérant l'affectation actuelle de la parcelle et la compatibilité du POA avec son usage."

On peut se poser la question : Qui a préparé le discours ? Et avec quelles références ?

La Commission Permanente du Conseil Général de Gironde
 
La Commission Permanente du Conseil Général de Gironde, présidée par Philippe MADRELLE, a siégé le 26 mars 2012, pour délibérer sur le projet de cession d'une parcelle du port d'Arcachon à l'Université. Le procès-verbal de la Commission précise que cette parcelle d'environ 4300 m² est proposée par le Maire d'Arcachon, validée par le Conseil d'Administration du port d'Arcachon et par l'Université de Bordeaux.

Texte de la délibération : "Dans la mesure où cette parcelle n'est pas affectée à un usage portuaire, il appartient au Département d'y renoncer, afin de permettre ensuite à l'État d'en reprendre la gestion pour en attribuer l'affectation à l'Université."

On peut dire que la Commission a approuvé à tord la résolution, en méconnaissance des infrastructures existantes.

Par exemple, l'ensemble des emplacements alignés, dans le parking semi-enterré, face au port, est affecté, depuis au moins 2011, à l'usage exclusif des plaisanciers. Leurs véhicules doivent afficher le macaron d'autorisation de stationner. Une signalisation verticale rappelle cette obligation à l'entrée et dans le parking. Cette zone est donc affectée à un usage portuaire.

La Commission Permanente du 26 mars 2012 du Conseil Général de Gironde a approuvé à tord la résolution, en méconnaissance de l'organisation des infrastructures portuaires. Le fait d'avoir annoncé à tord l'approbation du Conseil Portuaire du port d'Arcachon, a eu certainement pour effet d'orienter l'avis des membres de la dite commission.
cliquez sur les images
     
Signalisations 2011 et 2016 et macaron à afficher sur véhicules des usagers du port d'Arcachon
 
L'offre parking est très insuffisante pour les plaisanciers. La situation s'est confirmée en 2016 lorsque la municipalité d'Arcachon a décidé de rendre payant le stationnement des véhicules des non usagers du port. Cela prouve que les deux parkings installés sur le Domaine Public Maritime Portuaire du Petit Port d'Arcachon sont l'accessoire indispensable et indissociable à l'usage portuaire.

Le coup de force des Institutionnels ?
 
Tout ceci démontre que la parcelle sus nommée ne doit pas être cédée ni à l'État, ni à l'Université. Le Port d'Arcachon, deuxième port de plaisance de la façade atlantique, ne peut pas perdre 4200 m² sans créer des dysfonctionnements majeurs aux usages portuaires.

Comment pouvons nous accepter le fait que la Commission Permanente du CG33 puisse délibérer en 2012 sur un projet dont l'implantation et la surface à céder n'ont été connues et arrêtées qu'en juillet 2013 lors des relevés GPS et que les dimensions des infrastructures du POA n'ont été diffusées qu'en 2014 dans la demande de permis de construire ?

Si la construction du POA se réalise sur le Petit Port d'Arcachon, la rumeur dira qu'elle est le résultat d'un entendement et celui d'un coup de force entre institutionnels, toutes parties confondues.

Malgré les pétitions, malgré les courriers, malgré les réunions de concertation, les demandeurs d'ordre persistent. C'est pourquoi l'Association Plaisance CDROM, associée aux riverains, est engagée dans l'action judiciaire afin de faire valoir le droit, y compris si une ministre s'en mêle.

 
Plaisanciers, Riverains, toutes voiles dehors pour empêcher l'impensable !

Soutenez et adhérez à CDROM          Soutenez et adhérez à CDROM          Soutenez et adhérez à CDROM

Vos commentaires
 
Vous êtes plaisancier, professionnel du nautisme, riverain, apportez votre commentaire.
Pensez-vous que cet énorme building a sa place sur le Petit Port d'Arcachon ?
Cliquez sur la ligne ci-dessous.


 
 
 





Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement