CDROM      CERCLE DE REFLEXION SUR L'ORGANISATION DES MOUILLAGES DU BASSIN D'ARCACHON
   BONNE  NAVIGATION  ET  BONS  MOUILLAGES
 
 
 

Avec la Plaisance il est un poème, ensemble préservons le Bassin d'Arcachon
 
LE PLASTIQUE POLLUE LE FOND MARIN DU BASSIN D'ARCACHON
 
 

Le Dragon rejette les sédiments sur la plage du Moulleau
 
Des milliers de déchets de plastique accompagnent les sédiments
 
La quantité de coton tiges rappelle la proximité de l'urbanisation
 
Le dragage du chenal traversier et le réengraissement de la plage du Moulleau font apparaître une multitude de déchets plastiques accumulés sur le fond marin du Bassin d'Arcachon. Malgré leurs petites tailles, certains sont facilement repérés grâce à leurs couleurs vives. D'autres nécessitent plus d'attention pour les différencier des grains de sable et des déchets habituellement présents dans les laisses de mer. Cette présence inhabituelle par sa quantité attire la curiosité du promeneur sensible à la préservation du site et de sa biodiversité marine.

Des questions se posent : qu'a t-il fallu pour arriver à cette situation ? Que peut-on faire pour empêcher l'hémorragie et inverser la tendance ? Que peut-on faire pour éviter que ce phénomène ne s'étende à l'ensemble du Bassin d'Arcachon ?

C'est aussi l'occasion de rappeler la célébration annuelle des journées de la mer.


OBSERVATIONS QUALITATIVES ET QUANTITATIVES





RECENSEMENT ET RECONSTITUTION D'UNE ZONE DE 1 M²
cliquez sur les images

Photo de la surface des sédiments déposés
 
Reconstitution en dehors de la plage

cliquez sur les images pouir agrandir

Numérotation des déchets plastiques repérés sur la photo de la plage des Arbousiers


QU'A T-IL FALLU POUR ARRIVER A CETTE SITUATION ?
 
Les déchets plastiques ont été repérés dans le dépot de sédiments en provenance du dragage proche de la jetée du Moulleau côté Nord. Le vent et la pluie ont "lavé" la plage de grains de sable sur une profondeur de 1 cm, ce qui a mis en évidence une mosaïque de déchets plastiques colorés. La quantité des déchets et la diversité des plastiques paraissaient importantes et inhabituelles ce qui a déclenché l'intérêt et notre analyse de la situation.

Nous avons cadré 2 zones de 1 m², photographié la surface, repéré l'emplacement de chacun des déchets plastiques, récupéré chacun d'eux pour les remettre en situation reconstituée afin d'analyser la situation en site abrité. Nous ne diffusons ici que les photos d'une seule zone.

A l'observation visuelle, ces déchets ne semblent pas provenir majoritairement d'une activité nautique loisir ou professionnelle. Les bâtons de coton tige, de sucette, les bouchons de tubes de pommade ou les éléments de jouets d'enfants font penser qu'une partie de ces déchets serait liée à l'activité touristique, à la proximité de terrasses de café et à l'activité plage,

Encore faut-il en expliquer la quantité. Les rues en impasses du Moulleau en pente inclinées vers le Bassin amènent leurs lots de déchets avec l'écoulement du pluvial mais il est difficile de les quantifier. S'agit-il d'une zone de convexion des courants marins qui accumuleraient les déchets de plusieurs sites du Bassin ? Le wharf de La Salie est-il susceptible d'amener un peu plus chaque jour quelques uns de ces déchets ?

Les petites dimensions de ces déchets font penser que la nouvelle drague "Dragon" les brise en plusieurs morceaux avant de les refouler dans le tuyau transbordeur. Les spécialistes disent que casser du plastique peut déclencher la libération d'agents toxiques pour l'environnement. Y a t-il alors risques pour le Bassin d'Arcachon à vouloir draguer les fonds marins ? La priorité est-elle celle de la saison touristique ou celle de la préservation de l'éco-système ?

Adhérez à CDROM     Adhérez à CDROM     Adhérez à CDROM     Adhérez à CDROM     Adhérez à CDROM     Adhérez à CDROM 


Rue en impasse au Moulleau - Le pluvial amène régulièrement son lot de déchets dans le Bassin d'Arcachon


COMMENT REMÉDIER AU DYSFONCTIONNEMENT ?
L'activité touristique de plage et l'implantation de terrasses de café à proximité ne sont pas étrangères à cette pollution. Le charme du site devrait logiquement inciter les usagers à cadrer un comportement plus respectueux de l'environnement, le résultat est décevant.

A cause de sa forme lagunaire, le Bassin d'Arcachon risque d'accumuler les déchets sur le fond marin. L'urbanisation de la côte est à éviter. Si telle est la situation, elle doit être accompagnée d'études et d'implantations de systèmes efficaces de rétention des déchets.

La commune du Teich avec le concours du SIBA ont dévié l'écoulement du pluvial vers un bassin de rétention. Il a été créé pour retenir les déchets et filtrer l'eau de pluie avant qu'elle ne rejoigne les eaux du Bassin d'Arcachon. Afin de préserver la qualité de l'eau du Bassin, cette réalisation prototype doit se généraliser dans chacune des communes.

Adhérez à CDROM     Adhérez à CDROM     Adhérez à CDROM     Adhérez à CDROM     Adhérez à CDROM     Adhérez à CDROM 


Bassin de rétention réalisé au Teich et financé par le SIBA


QUELQUES RAPPELS A L'OCCASION DES JOURNÉES DE LA MER


Mdd tv: Déchets en mer par developpement-durable

Adhérez à CDROM     Adhérez à CDROM     Adhérez à CDROM     Adhérez à CDROM     Adhérez à CDROM     Adhérez à CDROM 

COMMENTAIRES
 
Notez l'article en cliquant sur l'étoile 1, 2, 3, 4 ou 5/5 :



Commentez l'article, apportez votre témoignage et vos propositions en cliquant sur la ligne ci-après :


 
 
 
 





Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement