CDROM      CERCLE DE REFLEXION SUR L'ORGANISATION DES MOUILLAGES DU BASSIN D'ARCACHON
   BONNE  NAVIGATION  ET  BONS  MOUILLAGES
 
 
 

 Avec la Plaisance il est un poème, ensemble préservons le Bassin d'Arcachon
 
ORGANISATION DE LA SURVEILLANCE, DE LA SÉCURITÉ MARITIME
ET DU SAUVETAGE EN MER SUR LE BASSIN D'ARCACHON
 

Vedette G 7701 de la Brigade Nautique
 
Notre Dame des Passes de la SNSM
 
Le GEMA de la SNSM Cap-Ferret
 cliquez sur les images

Les pompiers plongeurs en urgence
 
Pneumatique du SDIS
 
Vedette des Douanes Françaises
cliquez sur les images

vedette des Affaires Maritimes
 
le GEMA de passage à Arcachon
 
Zodiac de la Gendarmerie Maritime
 
Sur le Bassin d'Arcachon on rencontre chacune de ces entités opérationnelles, soit en opération d'intervention d'urgence, soit en patrouille de surveillance ou même en entraînement.


La Gendarmerie Nationale - Brigade Nautique Côtière
 
   
La BNC (Brigade Nautique Côtière) de la Gendarmerie Nationale est une entité très dynamique sur le Bassin d’Arcachon. La présence se justifie pour prévenir et parfois sanctionner les comportements dangereux des navigateurs de plaisance ou professionnels dans la saison estivale mais aussi tout au long de l’année.

La brigade nautique d’Arcachon est dotée de 13 gendarmes qui sont tous ou plongeurs ou officiers de police judiciaire ou pilotes d’embarcation de la Gendarmerie Nationale. Compte-tenu de la haute technicité des missions et de la haute compétence nécessaire, les gendarmes sont affectés sur le Bassin d’Arcachon toute l’année.

Les missions essentielles de la brigade sont la surveillance maritime, des missions de police en mer,  de contrôle, de vérification de la sécurité de l’ensemble des navires naviguant sur le Bassin d’Arcachon. La BNC accomplit également d’autres missions toutes aussi techniques telles la police judiciaire en mer, le secours aux personnes, en relation avec le CROSS Etel, des plongées pour rechercher des personnes décédées en mer.

Elle travaille en coordination avec l’ensemble des Administrations et la SNSM pour aider à secourir les personnes en difficulté sur le Bassin d’Arcachon et parfois en mer.

Le bilan d’activité note 446 % d’augmentation de relevés d’infractions entre les exercices 2008 et  2009. Ce sont des infractions sécurité en mer, infractions à la vitesse, infractions commises dans la bande dite des 300 mètres, comportements extrêmement dangereux pour les baigneurs, pour les navires qui sont amarrés, ainsi que toutes infractions à connotation nautique maritime dangereuses qui provoquent chaque année des accidents graves et parfois mortels.
 
 
3 stations sont activées dans le Bassin d'Arcachon :

-  SNSM Lège Cap-Ferret. Cette station dispose d’une vedette de 17,60m permettant de porter assistance en dehors du Bassin, le Gemma, basée à La Vigne ainsi que d’un zodiac stationné principalement à Piquey. La vedette GEMA est insubmersible et se redresse en cas de chavirage.
 

Le crochet salvateur des  sinistrés
 
Le Géma de la SNSM Cap-Ferret
 
Insubmersible et se redresse

 
- SNSM Arès. Cette station est équipée d’un semi-rigide. L'astreinte est opérationnelle dans les quinze minutes suivant l'appel. La station SNSM d'Arès dispose d'un site web accessible à tous publics.
 
   
SNSM Arès équipé semi-rigide tracté par véhicule prioritaire, équipé gyrophare, tout terrain 4 roues motrices,
 
Le semi-rigide en photos ci-dessus de la station SNSM d'Arès a été remplacé. Il a été inauguré en présence des autorités et sponsors. A voir en cliquant ici.
 
- SNSM Arcachon. Cette station dispose d’une vedette de 10 mètres, Notre Dame des Passes, SNSM 287 qui opère seulement dans le Bassin d'Arcachon. Elle peut intervenir si besoin en dehors du Bassin et se réfugier à Hendaye. Elle est insubmersible mais peut ne pas se redresser pas dans le cas de chavirage. Le Zodiac est opérationnel dans les 10 mn de l'appel d'intervention et peut faire des pointes de 80 km/h pour atteindre le naufragé.
 
Un Président est à la tête de chaque station. 1 Patron gère la vedette d’intervention et l’équipage. Sur le Bassin d'Arcachon, l’astreinte se répartit entre 1 Patron et 4 Patrons adjoints. Les astreintes sont relevées chaque semaine. Leur dévouement est 24h sur 24 et 365 jours par an. Les interventions concernent pour 90% la plaisance dont 70% les incidents moteurs. Les statistiques montrent que très peu de professionnels font appel à la SNSM.
 
 
Dans le cas de détresse, les CROSS ont obligation d’organiser le sauvetage des vies humaines. Ce service est gratuit. L’assistance aux biens est facultative et payante, environ 200 € de l’heure. Toute heure commencée est due en entier. Les équipages sont tous bénévoles et reçoivent une formation. La SNSM peut être présente lors de manifestations nautiques festives tel le feu d’artifice du 14 juillet ou sportive tel un championnat de France d'avirons.

La SNSM n’intervient sur le Bassin d'Arcachon que sur ordre du CROSSA Étel. Donc inutile d’appeler la station ou la vedette sur l’eau, le seul interlocuteur en mer c’est le CROSSA Étel : VHF canal 16 ou portable 112. (téléphone administratif : 02 97 55 35 35).

Les sauveteurs de la SNSM sont dans l'engagement bénévole, volontaire, dévoué au service des autres, parfois au péril de leur vie. Respectons leur mission, ils sont les sauveteurs potentiels des vies en péril, pas les remorqueurs de bateaux en panne d'essence.

Le budget de la SNSM est composé en partie d'une dotation de l'État, l'autre partie de dons sympathisants. Beaucoup de navigateurs de plaisance adhèrent à l'Association. La SNSM est reconnue d’utilité publique. L’adhésion ouvre droit à 66 % de déduction fiscale.
 
 
 
 

exercice de sauvetage sur le Bassin d'Arcachon filmé par TV7
 
      
Une sortie juillet 2011 filmée par TV Bassin d'Arcachon
 


 
Le Sémaphore du Cap-Ferret 
Le sémaphore du Cap-Ferret  appartient à la Marine Nationale, il est dans une zone militaire, c'est pourquoi nous ne diffuserons pas d'images de l'intérieur de la tour. Sa construction date de 1860, il a fait l’objet d’une rénovation dans les années 1999-2000. Napoléon souhaitait mettre en place un système de surveillance des côtes pour anticiper sur l’invasion hypothétique des Anglais. De là sont nées une multitude de tours d’observation le long des côtes françaises qui transmettaient des informations à vue, par signaux codés, à l’aide de bras articulés. L’évolution des techniques a modifié le paysage, bon nombre de sémaphores ont disparu. Désormais c’est la limite de portée électromagnétique du radar qui justifie la présence d’un sémaphore. La surveillance du territoire est répartie entre les 59 sémaphores métropolitains. La compétence territoriale du sémaphore du Cap-Ferret est limitée au nord par celle du sémaphore de la Pointe de Grave, au sud par celle de Mésange.
« Observer, voir et rendre compte » telle est la mission confiée aux sémaphoristes qu'on appelle "guetteurs". Ils n’ont aucun pouvoir de police mais peuvent par exemple constater la vitesse excessive d’un navire dans la bande des 300 mètres et rendre compte aux autorités compétentes. Ils observent le trafic maritime, la pêche, la plaisance, les sites archéologiques, les containers à la dérive, la météo, ce qui se passe dans le Bassin d’Arcachon, le tout dans la limite de portée signalétique du radar.
 
   Le sémaphore du Cap-Ferret
     
Le sémaphore du Cap-Ferret veille 24 heures sur 24, 9 militaires se partagent les quarts à raison de 3 personnes en moyenne présentes à chaque période.
2 VHF veillent les fréquences marines, l’une sur le canal 16, l’autre essentiellement sur le canal 06 parce que les pêcheurs professionnels ont pris l’habitude de communiquer entre eux sur cette fréquence.
Dans le cas d’assistance en mer, le sémaphore est sous l’autorité du CROSS qui organise les secours. Les sémaphoristes servent éventuellement de relais radio, ils rendent compte de leurs observations mais n’ont pas le pouvoir décisionnel.
Le radar a une portée de 48 milles nautiques. L’écho radar d’un navire est visualisé par un petit point jaune sur l’écran. En positionnant manuellement un pointeur sur l’image du signal reçu on obtient les coordonnées de la position du navire. Les appareils  radiogoniométriques de dernière génération permettent de relever automatiquement l’azimut d’un navire à partir d’un simple contact radio. Le sémaphore du Ferret est équipé de l’AIS (Automatic Identification System).
Grace à l'évolution des technologies de  communication, une structure centralisée à Paris peut depuis son poste de commandement, zoomer sur l’image de chacun des radars côtiers. Ainsi le sémaphore s’implique dans la défense côtière qui est considérée par les militaires comme une mission de service public.
Une paire de jumelles sur pied, grossissement 150 fois, est l'outil de travail important dans le mirador. Elle permet une observation visuelle sur 360°. Orientées vers le Bassin d’Arcachon, on observe nettement les villégiatures d’Andernos. Elles permettent de repérer éventuellement un homme tombé à la mer ou l’immatriculation d’un navire volé. Le sémaphore doit pouvoir observer l'eau depuis le bord de plage. La loi de 1895 interdit aux riverains d’ériger des constructions ou de planter des arbres qui pourraient gêner les sémaphoristes dans leurs missions d’observation. Ainsi les demandes de permis de construire de la presqu’île du Cap-Ferret sont visées systématiquement par les Autorités Maritimes. Or une grande partie des riverains ne respecte pas la loi. Les pins masquent en grande partie la zone des 300 mètres côté Bassin ainsi qu’une surface non négligeable de la surface navigable. Le sémaphore du Cap-Ferret ne peut donc remplir correctement ses missions notamment lors des opérations de sauvetage. Le coût d’un élagage ou d’un abattage ne vaut-il pas le prix d’une noyade qu’on aurait pu éviter par la simple observation aux jumelles ?
 
Les militaires du sémaphore exercent d’autres missions de service public. Par exemple, l’observation d’incendie ou de fumées suspectes dans la forêt est transmise aux pompiers. Météo France est locataire du toit et du balcon où sont installés anémomètre, baromètre, girouette, appareil à mesurer l’ensoleillement. Il y a contractualisation et facturation des informations transmises à Météo France. Par contre le bulletin météo ou l’état des passes est retransmis gratuitement par VHF au plaisancier qui le souhaite. Il est possible de procéder à l’étalonnage du baromètre de son navire avec celui du sémaphore en communiquant par VHF.
Météo France est locataire du toit du sémaphore du Cap-Ferret pour installer anémomètre et girouette
Le sémaphore du Cap-Ferret se visite au cours des Journées du Patrimoine. Situé dans une zone militaire, il est soumis aux restrictions du Plan Vigipirate et la diffusion d'images sensibles est interdite.           
Par VHF le sémaphore du Cap-Ferret est joignable sur le 16, il vous proposera certainement de dégager sur le canal 10.
Téléphone 05 56 60 60 03
 
Les militaires en veille donnent réponse très courtoisement aux demandes de bulletin météo ou de l'état des passes, mais n'abusons pas de leur bienveillance. il n'est pas rare notamment pendant la belle saison, d'entendre à quelques minutes d'intervales deux fois la même demande émise par 2 navires différents.

Autre moyen d'intervention sur les plages océanes


 
*    *    *    *    *    * 
 
          Vous pouvez ajouter une info, un commentaire sur l'article en cliquant sur la ligne ci après :




 
 





Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement