CDROM      CERCLE DE REFLEXION SUR L'ORGANISATION DES MOUILLAGES DU BASSIN D'ARCACHON
   BONNE  NAVIGATION  ET  BONS  MOUILLAGES
 
 

Avec la Plaisance il est un poème, ensemble préservons le Bassin d'Arcachon
 
LES ANNEXES DE NAVIRE - RÈGLEMENTATION
 

aire d'accueil pour annexes de navires sur le Bassin d'Arcachon
 
DÉFINITION D'UNE ANNEXE DE NAVIRE : embarcation non immatriculable utilisée à des fins de servitude depuis la terre ou à partir d’un navire porteur, et montrant les marques extérieures d’identité correspondantes.
voir la page correspondante à la définition en cliquant ici. (Division 240 article 2 point 6)

DÉFINITION D'UN ENGIN DE PLAGE : embarcations ou engins possédant les caractéristiques suivantes :
- les embarcations ou engins de moins de 2,50 m de longueur de coque, à l'exception de celles propulsées par une machine de puissance supérieure à 4,5 KW
- les embarctions propulsées par l'énergie humaine dont la longueur de coque est inférieure à 3,50 m ou qui ne satisfont pas aux conditions d'étanchéité, de stabilité et de flottabilité de l'article 245-4.02
voir l'article correspondant en cliquant sur Division 240-1.02 / II Définition des embarcations


IMPORTANT :
-
une annexe de navire de longueur de coque inférieure à 2,50 m entre dans la catégorie "Engin de plage"
- la force propulsive maximale autorisée d'une embarcation y compris celle d'une annexe est inscrite sur la plaque constructeur

DÉFINITION D'UN ABRI (Division 240-1.02 Définitions III.2 : endroit de la côte ou tout engin, embarcation, navire et son équipage, peuvent se mettre en sécurité en mouillant, en aterrissant ou accostant et en repartir sans assistance. Cette notion tient compte des conditions météorologiques du moment, ainsi que des caractéristiques de l'engin, de l'embarcation ou du navire

TABLEAU RÉCAPITULATIF - USAGE DES ANNEXES DE NAVIRE
 

A

N

N

E

X

E

S


 

CATÉGORIE D'EMBARCATION
 
Sans dépasser 300 mètres d’un abri
Le navire porteur est considéré comme abri
(240-2.02)
Jusqu’à 300 m
d'un abri côtier

 
Plus de 300 m
d'un abri côtier
(240-2.04 / II)
Engins de plage (240-1.02)
 
Est considéré engin de plage toute embarcation :
  • si moteur maxi 4,5kw et embarcation longueur inférieure à 2,50m
  • si énergie humaine, embarcation longueur inférieure à 3,5 m
  • si mue par l’énergie humaine ne satisfait pas  aux dispositions de stabilité et de flottabilité de l’article 245-4.02
Navigation diurne Navigation nocturne Navigation diurne Navigation nocturne
Aucun

matériel


(responsabilité du
Chef de bord)


 
Navigation

interdite
emport

. d’un équipement individuel de flottabilité par personne
(240- 2.04)

 
. d'un moyen de repérage lumineux
(240-2.05 II.2)
Navigation

interdite
Autres
qu'engins de plage
Aucun matériel

(responsabilité du
Chef de bord)

 
  • emport d’un équipement individuel de flottabilité par personne (240-2.04)
  • un moyen de repérage lumineux (240-2.05 II.2)

MARQUAGE DES ANNEXES - RÈGLEMENTATION
 
L'immatriculation est l'attribution d'un numéro d'identification inscrit dans un fichier administratif.

Le marquage a pour but de reconnaître l'embarcation à l'aide par exemple d'une gravure. Une annexe n'est pas immatriculée mais porte les marques d'identification du navire porteur.

L'arrêté du 08 avril 2009 définit les embarcations devant porter une marque d'identification et les caractéristiques du marquage. Parmi les dispositions en bigueur depuis le 01 janvier 2012 :

toute annexe doit porter une marque d'identification interne visible depuis le poste de conduite ou dans le cokpit (Article 4.1 et Article 4.2)

- toute annexe doit porter une marque d'identification externe (Articles 5 et 6)

- toute annexe doit porter en externe,  les mêmes marques externes que son navire porteur, précédées des 3 lettres AXE (Article 10) et doit porter, à l'intérieur, l'immatriculation du navire porteur précédée des 3 lettres AXE et visible depuis le poste de conduite (Article 4-2).
 
 
Marques d'identification extérieures et intérieures d'une annexe
 
Arrêté du 8 avril 2009 relatif aux marques d'identification
des navires de plaisance en mer

 
EXTRAITS :

Article 4.2 : Marques d'identification internes des annexes.

Toute annexe porte le numéro d'immatriculation de son navire porteur, précédé des trois lettres AXE, visible à l'intérieur dans le cockpit ou depuis l'emplacement du chef de bord.

Les caractères composant le numéro d'immatriculation et les trois lettres AXE respectent les dimensions minimales suivantes :

- la hauteur est de 1 centimètre.
- l'épaisseur de trait des caractères est de 0,1 centimètre.



Article 10 : Marques d'identification externes des annexes.

Toute annexe porte, comme marques d'identification externes, les mêmes marques externes que son navire porteur précédé des trois lettres AXE.

Les caractères composant les marques d'identification et les trois lettres AXE respectent les dimensions minimales suivantes :

- la hauteur est de 4 centimètres et la largeur réservée à chaque caractère est de 1,5 centimètre ;
- l'épaisseur de trait des caractères est de 0,5 centimètre.

NAVIGATION AVEC L'ANNEXE
 
Ayons un comportement responsable !


La « Division 240 » mise en application le 15 avril 2008, puis consolidée par la version applicable le 01 mai 2015, recense la liste minimum des agrès de sécurité à emporter selon le type de navigation pratiquée. Désormais, les textes indiquent que dans la zone des 300 mètres les annexes ne sont soumises à aucun armement de sécurité, ce qui signifie que l'armement de sécurité des annexes est libre. Donc soyons responsables !

Le saut de puce entre la plage et son navire, apparemment anodin est trop largement sous-estimé. Ce n’est pas parce qu’il fait beau, que la mer a l’air tranquille depuis la plage, que la distance à parcourir est courte, que le navigateur doit s’élancer sans précaution particulière. Le parcours en annexe est le trajet de tous les risques d’abordage avec d’autres usagers de la mer, navires, scooters des mers, baigneurs sans oublier les équipes en opération se rendant en urgence sur une zone de sauvetage. Comment pallier à l’arrivée soudaine d’un vent de brise nous poussant au large ? La vigilance doit être de mise pour éviter que le plaisir ne se transforme en drame.

Le risque majeur est le déséquilibre dû essentiellement au centre de gravité situé toujours au-dessus du niveau de la ligne de flottaison. La personne transportée pèse le triple de l’annexe. Comment pallier à tout éventuel chavirage notamment lors de l’arrivée d’une forte houle qui a été provoquée par un navire au large ? On ne peut pas lutter contre les lois de la physique naturelle.

Le problème réside dans la conception des annexes en polyester actuellement sur le marché. Elles ne possèdent pas de main courante à l’exemple des pneumatiques. Une fois chavirée, remonter à bord est impossible. S’agripper à une annexe retournée, c’est impossible, absence de main courante, de surface rugueuse, c’est pourquoi l'Association CDROM conseille vivement aux navigateurs de plaisance de porter le gilet de sauvetage dans l'annexe. Aujourd'hui, les gilets de sauvetage gonflables sont confortables, ont du style et permettent de ramer

Navigateurs,

 Pour une Plaisance durable, dans l'annexe, sortez couverts, portez le gilet 

 
 





Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement