CDROM      CERCLE DE REFLEXION SUR L'ORGANISATION DES MOUILLAGES DU BASSIN D'ARCACHON
   BONNE  NAVIGATION  ET  BONS  MOUILLAGES
 
 
 

Avec la Plaisance il est un poème, ensemble préservons le Bassin d'Arcachon
 
PROJET DE DRAGAGE DU PORT D'ARCACHON
 
 
 
Schéma d'une hypothétique organisation d'extraction et d'évacuation des sédiments - Cliquez sur l'image

Le projet
 
Un projet de dragage d'entretien du Port d'Arcachon est soumis à enquête publique sur les communes de La Teste et d'Arcachon du 17 juin au 17 juillet 2013. Il s’agit d'une demande d'autorisation décennale d'extraction et d'évacuation des sédiments vers une plate-forme de traitement envisagée sur la Commune du Teich. Les volumes à extraire annuellement sont estimés entre 5 000 et 30 000 m3. La demande est motivée par la maîtrise du tirant d'eau nécessaire dans le port afin d'assurer correctement la navigation maritime.

L’Association Plaisance CDROM est très sensible à la technique d'extraction envisagée ainsi qu'au devenir des sédiments.

L'enquête publique
 
L'enquête publique concerne :

- les enjeux du dragage
- les différentes techniques de dragage mécaniques et hydrauliques
- la technique du dragage mécanique envisagée par l'ÉPIC de la Régie du Port d'Arcachon
- les techniques de traitement des sédiments
- les volumes et le calendrier prévisionnel des campagnes de dragage

- les filières de gestion des sédiments
- le transport des sédiments vers une plate-forme de traitement et de valorisation au Teich
- l'étude d'impact
.

Méthodologie d'exploitation
 
Juchée sur un ponton flottant, une pelle hydraulique extrait les matériaux et les déverse dans un malaxeur équipé d'une grille. Les sédiments sont ensuite transférés par barge ou par conduite de refoulement vers une trémie de chargement. La trémie placée en hauteur sur le môle du port permet le chargement, par gravitation, de camions à bennes étanches. Les camions transporteront les sédiments vers la plate-forme de traitement envisagée sur la commune du Teich.

Schéma de production
 
1       Une pelle mécanique juchée sur un ponton flottant fouille, creuse, remonte le godet et déverse les sédiments dans un chaland ou un bac de réception.  
         
2       Une conduite de refoulement envoie les sédiments vers une trémie de chargement placée à terre  
         
3       Une installation lourde est installée à terre pour réceptionner les sédiments et les transvaser dans les camions-bennes étanches.  
         
4       Le camion benne se positionne sous la trémie de chargement afin de pouvoir charger les sédiments.  
         
5       Les camions-bennes devront être étanches afin de transporter les sédiments vers le Centre de Traitement du Teich sans polluer l'environnement.  
         
6       Le Centre de traitement et de valorisation des sédiments enviagé dans la commune du Teich pourra traiter et valoriser l'ensemble des vases portuaires du Bassin d'Arcachon. En savoir plus . . .  
         
7       L'autorisation de dragage du Port d'Arachon s'étendrait sur 10 ans. Chaque campagne de dragage est cadrée et affiche un numéro d'ordre d'intervention. Cliquez sur l'image.  
         
8       Le Petit Port d'Arcachon devrait être dragué en premier. La conduite de refoulement traverserait le port. La trémie de chargement serait installée tout près de la cale de mise à l'eau. Cliquez sur l'image . . .  

Les produits
 
Les matériaux extraits et prétraités sont destinés à être transportés par camion-bennes étanches vers le Centre de Traitement des sédiments envisagé sur la commune du Teich afin d'être valorisés. Les sédiments non valorisables seront éliminés en centre de stockage de déchets. Les voies de valorisation concernent les techniques routières, les matériaux de construction, les merlons paysagers et la réhabilitation de carrière.

Dragage mécanique, les risques, les incertitudes
 
- le risque de dispersion des contaminants dans l'eau du port pendant la remontée du godet
- le risque d'augmentation de la turbidité dans le port et dans le périmètre d'entrée du port
- le risque de diminution de l'effet phtosynthèse sur l'herbier devant la plage d'Eyrac
- le risque de dispersion des contaminants en dehors du port par les courants et les marées
- l'absence de récupération des macro particules
- la proximité de la crépine d'aspiration de l'eau des Aquariums et du futur POA
- la présence de composés chimiques PCB, TBT, HAP dans les sédiments
- page 4 de l'Avis de l'autorité administrative de l'État : "le biotest effectué sur l'ensemble des sédiments portuaires révèle une toxicité forte des sédiments. Pour cette raison, ces derniers ne pourront pas être immergés et devront subir un traitement à terre."
- la proximité de la zone de baignade de la plage d'Eyrac
- la présence de milliers de jeunes mulets l'hiver dans le port susceptibles d'ingérer les contaminants
- l'étude d'impact ne quantifie pas le transport routier induit par la solution du traitement terrestre et ne présente pas les impacts qui en découlent

Risque de dispersion des contaminants



Avis et contributions
 
Le dossier contenant une étude d'impact, le résumé non technique et l'avis de l'autorité environnementale est à la disposition du public en Mairie de La Teste et en Mairie d'Arcachon. Les observations pourront être inscrites sur le registre d'enquête déposé dans ces 2 mairies ou envoyées par voie postale à la Mairie d'Arcachon 33120, à l'attention de Monsieur le Commissaire Enquêteur, Daniel MAGUEREZ.

Le Commissaire-enquêteur assurera encore 1 permanence pour recevoir le public en Mairie d'Arcachon Centre Administratif le mercredi 17 juillet de 14 h à 17 h.

Commentaires
 
Le projet de traitement à terre des vases portuaires vous semble t-il plus respectueux de l'environnement que leur clapage dans l'Océan ?
Le projet de dragage mécanique du Port d'Arcachon vous parait-il exempt de risques ? Commentez après avoir cliqué sur la ligne ci-dessous :

 
 





Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement