CDROM      CERCLE DE REFLEXION SUR L'ORGANISATION DES MOUILLAGES DU BASSIN D'ARCACHON
   BONNE  NAVIGATION  ET  BONS  MOUILLAGES
 
 
 
Avec la Plaisance il est un poème, ensemble préservons le Bassin d'Arcachon
 
2ème SALON NAUTIQUE DE L'OCCASION, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DES PUCES MARINES DE LA HUME LES 28 ET 29 AVRIL 2012
 
Après le très fort succès du Salon 2011, l'Association des Pros du Nautisme Gujanais, l'Association des Amis de La Hume et la ville de Gujan-Mestras organisent le 2ème Salon Nautique de l'occasion, du Développement Durable et des Puces Marines au Port de La Hume les 28 et 29 avril 2012. Le Salon sera ouvert le samedi de 10 heures à 18 heures et dimanche de 10 heures à 17 heures.

Le programme des journées sera diffusé dans le courant du mois d'avril. Le salon est ouvert aux particuliers et aux professionnels. Les particuliers peuvent exposer leur bateau, les puces marines seront accessibles à tous ceux qui souhaitent vendre, échanger ou acheter des objets à connotation nautique. Les artistes indépendants, peintres, dessinateurs, photographes de bateaux et des paysages du Bassin, créateurs d'objets à connotation nautique, écrivains et poètes de la mer sont les bienvenus. Réservez votre week-end.


 
Le Salon sera parrainé par Corentin De Chatelperron, skipper du voilier Tara-Tari. Ce jeune homme de vingt-six ans, sans notion de navigation a construit en six mois un voilier avec de la fibre de jute et des matériaux de récupération pour l’essentiel. Il parcourt en solitaire quatorze mille kilomètres (huit mille milles) du Bangladesh à la France à travers l’océan Indien, la mer Rouge, le canal de Suez, la Méditerranée. Ce seront six mois de navigation des rives du Gange vers La Ciotat en passant par les golfes du Bengale et d’Aden, des zones réputées pour les attaques de pirates. C'est l'aventure fabuleuse qu'a vécu Corentin sur son voilier Tara-Tari.

Corentin de Chatelperron a réussi à prouver qu’un bateau peut être construit avec de la fibre de jute enduite de résine. La fibre de jute a l'avantage d'être destrucible, par le feu par exemple, alors que la fibre de verre utilisée dans la construction des navires de plaisance ne l'est pas. Le jute est une plante cultivée qui pousse à profusion au Bangladesh et Corentin pense qu’une alternative solidaire est possible aux matériaux composites pollueurs et destructeurs de la Nature. Tara Tari, simple voilier inspiré des bateaux de pêche bangladeshis, a démontré que la navigation en haute mer est réalisable avec des matières naturelles et recyclées. Le livre qui relate cette aventure a reçu le prix littéraire Moitessier 2011.

Corentin sera présent pendant ces deux jours. Il devrait nous présenter un beau film le samedi en fin de journée
.

LES MOMENTS FORTS DU SALON NAUTIQUE 2011 DE LA HUME
 
 
Guy Terrasson Prix du Marin 2011
 
 

Le voilier en construction
 
Le départ pour un tour du monde
 
L'arrivée sous grément de fortune

CLIQUEZ ICI POUR VOIR LE REPORTAGE DU SALON NAUTIQUE 2011

 
Commentez l'article ou posez vos questions :

 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement