CDROM      CERCLE DE REFLEXION SUR L'ORGANISATION DES MOUILLAGES DU BASSIN D'ARCACHON
   BONNE  NAVIGATION  ET  BONS  MOUILLAGES
 
 

Avec la Plaisance il est un poème, ensemble préservons le Bassin d'Arcachon
 
LE MINISTRE A DIT OUI AU
PARC NATUREL MARIN DU BASSIN D'ARCACHON
 

3ème CONGRÈS DES AIRES MARINES PROTÉGÉES


Ajaccio, 3ème Congrès International des Aires Marines Protégées - crédit Corse Net Info
 
A l'occasion du 3ème Congrès International des Aires Marines Protégées qui siégeait à Ajaccio les 26 et 27 octobre 2013, Philippe MARTIN, ministre de l'Écologie, du Développement Durable et de l'Énergie a annoncé la création officielle du Parc Naturel Marin du Bassin d'Arcachon. Le décret devrait être signé très prochainement.

On ne peut être que satisfait de cette annonce qui était attendue depuis plus d'un an. Mais que s'est-il passé ? Quel évènement a incité soudainement le ministre à sortir le dossier du Bassin d'Arcachon ?

LES ACTEURS DU BASSIN D'ARCACHON


15 octobre 2013, réunion débat CEBA, SEPANSO, FNE, CRC, CDPM
 
Après la dissolution de la Mission chargée de la création du Parc Naturel Marin, les acteurs du Bassin d'Arcachon ne voulaient pas que le PNM reste en panne. Ils ont donc pris l'initiative de relancer le processus de sa finalisation. Le 15 octobre 2013 une grande réunion est organisée avec la participation des 29 associations membres de la Coordination Environnement Bassin d'Arcachon, du Comité Régional de la Conchyliculture, du Comité Départemental des Pêches Maritimes, de France Nature Environnement et de la SEPANSO.



15 octobre 2013 - Réunion des acteurs du Bassin d'Arcachon dans les locaux du CRC
 
Comment assurer l'équilibre entre la dynamique économique et sociale du Bassin d'Arcachon avec la volonté de préserver la qualité de l'eau et des ressources maritimes ?

Des indicateurs concernant la qualité de l'eau sont au rouge. Les taux de HAP et de cuivre n'ont jamais été aussi élevés. Le Bassin d'Arcachon a été longtemps la seule région de production où les huîtres étaient élevées exclusivement en qualité A. Depuis peu, malheureusement une zone n'obtient qu'une qualité inférieure, la qualité B, pendant la saison estivale.

On observe ça et là des dragages mécaniques non programmés dans des chenaux d'accès aux ports qui mettent en suspension des sédiments et augmentent fortement la turbidité et le risque de disperser les contaminants vers les zones de production maritime.

La réunion a conclu sur l'urgence à mettre en place la structure qui manque dans le mille feuilles du décisionnel. La décision collective a été prise d'envoyer une lettre au Premier Ministre pour lui demander audience afin de lui rappeler l'urgence à mettre en place le Parc Naturel Marin du Bassin d'Arcachon.

RÉPONSE DE MATIGNON
 
 
  Frédéric MARTIN, Ministre de l'Écologie, du Développement Durable et des Énergies, participait à Ajaccio au 3ème Congrès International des Aires Marines Protégées. Il a annoncé la signature prochaine du décret de création du Parc Naturel Marin du Bassin d'Arcachon.

Les pêcheurs et les ostréiculteurs avaient rencontré au printemps Frédéric Cuvillier, ministre délégué à la mer et au transport pour le presser dans la mise en place de cette gouvernance tant attendue sur le Bassin d'Arcachon.

Ces deux actions collectives ont certainement permis au ministre de cadrer l'opiniâtreté, la persévérance et les attentes pressantes des acteurs du Bassin d'Arcachon.
 
 
             Frédéric Martin - crédit Corse Net info
 
COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA CEBA
 
COORDINATION ENVIRONNEMENT BASSIN ARCACHON

Le Ministre Philippe Martin s’est engagé à signer le décret de création du Parc Naturel Marin du Bassin d'Arcachon “dans les prochains jours”, lors du Congrès international des Aires Marines Protégées (IMPAC3) du 26 octobre 2013 à Marseille (NB : Le communiqué du Ministère fait état de “plusieurs semaines” {http://www.developpement-durable.gouv.fr/Communique-de-Presse-IMPAC3.html}). 

Le Bassin d’Arcachon marque ainsi une étape capitale pour son avenir ; il va enfin pouvoir doter son “merritoire” d’un véritable Parlement de la Mer!
 
Cela constitue l’épilogue d’un processus de près de 5 années au cours desquelles un travail d’analyse fut effectué sous l’impulsion de l'équipe de la mission des Aires Marines protégées. Tous les acteurs, professionnels ou non, concernés par le Bassin dans son ensemble, ont pu exprimer leurs desiderata, apporter leur témoignage, effectuer des propositions pour un avenir raisonnable et maîtrisé des différents usages existants.
 
On sait que certains élus ont pris position contre la création du PNM alors que l’enquête publique a démontré que plus de 80 % de la population s'étant exprimée à l'enquête publique y est favorable.
 
La Préfecture de Bordeaux est allée jusqu’à proposer un Conseil de Gestion pléthorique dans le but inavoué de renforcer le pouvoir des élus et de minorer celui des associations d’usagers ou de défense de la nature.
 
La question de l’intégration ou non des Prés Salés de La Teste de Buch a fait l’objet de débats houleux en dépit de l’évidente nécessité de les intégrer puisqu'ils font partie du Domaine Public Maritime que recouvrent tous les PNM.
 
Devant  l'urgence de mettre en œuvre un vrai dispositif d'équilibre des usages sur le Bassin, FNE, la SEPANSO et la CEBA ont organisé une réunion le 15 octobre 2013 à Gujan Mestras (en présence du CRC, du Comité des Pêches, de Michel DAVERAT, et de nombreuses associations...) au cours de laquelle il a été décidé de conduire une délégation vers Matignon, comme cela avait été fait à l’époque du naufrage du “Prestige”(cf. Lettre au 1er Ministre).
 
Or, le 26 octobre après-midi, Monsieur LECA des Aires Marines, annonça à la CEBA l’engagement du Ministre Philippe Martin, de signer le Décret de création du PNM du BA d’Arcachon “dans les prochains jours”.
 
Dès le jour de signature du décret, il s’agira de former un Conseil de Gestion, lequel se dotera d’un Règlement Intérieur et de définir un Plan de Gestion concerté.

Il y a urgence, car le Bassin connait divers phénomènes qui le menacent tous les jours davantage : l’hyper urbanisation et ses conséquences sur le milieu aquatique (cuivre, hap, biocides, antifouling, antitermites, etc...), ce que le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) va renforcer drastiquement, la fragilisation de certaines ressources (huitres et autres coquillages, poissons), la régression des herbiers de zostères , et la liste est bien longue tant les rapports Ifremer ou Geomer contiennent d’observations qui doivent alerter non seulement les scientifiques et les environnementalistes, mais tous les usagers du Bassin, au sens large.

Le Parc Naturel Marin apportera enfin l'opportunité de mettre en œuvre un devoir de précaution, de respect et une vigilance qui font aujourd’hui trop souvent défaut.
Une nouvelle fois, les gens du Bassin n’auront pas été en retard pour relever un défi majeur.
Le quatrième Parc Naturel Marin de la France métropolitaine est en marche.
 
F. Branger
MH. Ricquier
J. Storelli

COMMENTAIRES
 
Apportez votre satisfaction ou vos doutes sur la prochaine mise en place de la nouvelle gouvernance sur le Bassin d'Arcachon en cliquant sur la ligne ci-après :




 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement