CDROM      CERCLE DE REFLEXION SUR L'ORGANISATION DES MOUILLAGES DU BASSIN D'ARCACHON
   BONNE  NAVIGATION  ET  BONS  MOUILLAGES
 
 
 

Avec la Plaisance il est un poème, ensemble préservons le Bassin d'Arcachon
 

LES ERREMENTS DANS LA GESTION DU
PORT A SEC D'ARCACHON

 
cliquez sur les images

Mars 2012, construction du port à sec
 
Juin 2012, le client se fait attendre
 
Toute l'année, pas d'offre satisfaisante
 

Le port à sec rend inutile l'utilisation de l'antifouling et préserve le plan d'eau de l'envahissement des corps-morts. Avec un aménagement de port à sec, le Port de Plaisance d'Arcachon pensait donner l'image de l'entreprise exemplaire engagée dans une démarche de préservation de l'environnement.

Les annonces alléchantes du gestionnaire diffusées dans la presse et lors de la Commission Consultative du 03 novembre 2011, page 4/8 "Tarifs" (cliquez) n'ont pas convaincu les plaisanciers arcachonnais. Ils ont rapidement découvert l'arnaque. Seulement 10 sorties par an étaient proposées sans aucun service et sans aucune place de parking dédiée. Ainsi, la cage à bateaux ne pouvait répondre aux attentes des navigateurs assidus du plan d'eau.

L'analyse (cliquez) diffusée en début d'année 2012 dans le site CDROM dénonçait l'incohérence des décisions de gestion de ces nouvelles infrastructures qui ont nécessité tout de même l'investissement de près d'un demi-million d'euros.


Adhérez pour soutenir CDROM    Adhérez pour soutenir CDROM    Adhérez pour soutenir CDROM    Adhérez pour soutenir CDROM
CHERCHEZ L'ERREUR
cliquez sur les images et cherchez les différences

Offre avril 2012, 10 sorties
 
Offre juin 2012, 20 sorties
 
Offre octobre 2012, sorties illimitées


LA RÉPONSE
 

Devant la demande pressante de places au port et l'originalité du concept de port à sec qui est un atout important pour la préservation de l'environnement, le projet d'Arcachon suscitait le plus grand intérêt chez les plaisanciers comme chez les professionnels de la mer ou les environnementalistes. Malheureusement, les responsables se sont égarés dans des projections incertaines pour amortir le financement de la cage à bateau et du chariot élévateur.

"L'offre" de départ (image référencée offre avril 2012) de 25% de réduction sur le prix de la manutention au-delà de la 10ème sortie du bateau a mis un coup d'arrêt brusque sur les intentions des navigateurs intéressés. L'offre à dix sorties ne pouvait convenir qu'à un vacancier.

En milieu de saison, le doublement de "l'offre" (image référencée offre juin 2012) dénonçait la gestion hasardeuse des décideurs. Or, le plaisancier ne veut pas être considéré comme un produit.

Devant son attitude persévérante de laisser le bateau en pleine eau, la Direction du Port cède en fin de saison et présente un troisième contrat avec des manutentions et sorties illimitées en nombre et gratuites (image référencée offre octobre 2012).

Les propositions étaient affichées à l'entrée de chaque traque du Port d'Arcachon. Si la pancarte semblait être la même depuis le début de l'année, en fait, elle a été changé deux fois. Les modifications apportées concernent le nombre des manutentions gratuites. Si le plaisancier accepte la nouvelle offre et si la situation s'améliore, il subsistera tout de même un doute quant à la fiabilité de la gestion et par conséquent, quant à la permanence sur l'offre.

Prions pour que les premiers signataires du contrat à 10 sorties obtiennent un avenant avec le nombre de sorties illimitées.


SYNTHÈSE
 

L'analyse de l'Association CDROM (cliquez) était donc pertinente avant la mise en exploitation du port à sec. Il est surprenant qu'aucune association dite "représentative des plaisanciers" n'ait exprimé de réserve lors de la Commission Consultative du 03 novembre 2011.

Le bilan d'exploitation de la saison 2012 a mis en évidence quelques disfonctionnements et doit servir de retour d'expérience. Le gabarit réduit des emplacements oblige l'utilisation de la ligne supérieure pour stationner les bateaux équipés de cabine, ce qui limite le nombre d'usagers potentiels. Des doutes avaient été exprimés sur la résistance de la cage à bateaux face aux vents dominants. On ne peux que se satisfaire aujourd'hui du bilan puisqu'aucun accident n'a été enregistré.

La Direction du Port doit revoir sa copie pour les prochaines saisons si elle veut fidéliser le client. Un véritable port à sec doit s'équiper d'infrastructures dédiées pour offrir le meilleur accueil au navigateur :

- un local capitainerie à proximité de la cage à bateaux avec un affichage sécurité, règlementation, avis météo
- un cahier de registre et de réclamations pour annotations des usagers
- des sanitaires dédiés avec WC et douches
- un parking automobile dédié à proximité de la cage à bateaux
- des racks ras-du-sol à proximité pour petites interventions de maintenance (recharge batterie, rinçage du circuit de refroidissement des moteurs, lavage des navires . . .)


Adhérez pour soutenir l'action de CDROM    Adhérez pour soutenir l'action de CDROM    Adhérez pour soutenir l'action de CDROM

COMMENTAIRES
 
Commentez l'évolution de l'offre commerciale 2012 et la gestion hasardeuse du port à sec d'Arcachon en cliquant sur la ligne ci-après :

 
 





Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement